Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 12:00

 

Près de 90 articles ont été publiés depuis 3 mois.

 

Cet article vise à resituer les principaux évènements qui se sont déroulés

entre janvier 2008 (le retour du Maire dans l’équipe de campagne)

et le 12 décembre 2010 (2ème tour des élections complémentaires).

 

Il devrait rendre les articles publiés sur ce blog plus accessibles

 pour tous ceux qui y (re)viendront dans les semaines, mois ou années à venir !

 

 

Janvier 2008

 

Madame le Maire et le premier Adjoint rejoignent l’équipe de campagne.

  

Les premières difficultés apparaissent quant à la finalisation de la liste mais aussi au sujet de la définition du programme pour le mandat à venir et de la future organisation de l’équipe en cas de victoire aux élections. Madame le Maire et le premier Adjoint bloquent le travail de préparation démarré à l’automne 2007 au motif que ce n’est pas « important ».

 

A posteriori, il est évident que ce retour a constitué le pêché originel.

 

Nous découvrirons d'ailleurs après coup, mais malheureusement trop tard, que le mandat 2001-2008 ne fut pas, lui non plus, des plus sereins.

 

Mars 2008

 

La liste entière est élue au 1er tour du scrutin (voir les résultats de 2008).

 

De sérieuses divergences apparaissent pourtant, dès le lendemain, entre Madame le Maire et le premier Adjoint, d’une part, et une majorité de Conseillers, d’autre part, quant à la désignation des Adjoints et des Délégués : voir l’article Des Adjoints ... et des Conseillers délégués.

 

Octobre 2008

 

Les difficultés se multiplient : voir l'ARTICLE RECAPITULATIF sur le fonctionnement de l'équipe.

 

Côté élus : problèmes d’organisation (pas de partage des responsabilités), de communication (bureau municipal inexistant), d’accès à l’information (l'urbanisme notamment), de méthodes de travail (pas de gestion par projets, pas d’anticipation, pas de programmation), d’outils (les nouvelles technologies ne sont pas les bienvenues).

 

Côté agents : toute volonté d’organiser les services et de clarifier la gestion des agents municipaux est systématiquement découragée par Madame le Maire.

 

Un groupe de travail sur le fonctionnement de l’équipe est alors constitué à la demande de quelques élus.

 

Un document de synthèse est approuvé par l’ensemble des élus en décembre 2008. Il sera malheureusement totalement ignoré par la suite.

 

Automne 2009

 

Lassé de voir les mêmes difficultés perdurer, un groupe de 14 élus avance de nouvelles propositions pour un véritable fonctionnement de l’équipe.

 

Elles sont transmises cette fois au Sous-préfet dans l’espoir de voir ce dernier jouer le rôle de médiateur.

 

Le Sous-préfet prend contact avec Madame le Maire, nous écrit que nos propositions sont « pertinentes » mais Madame le Maire et le premier Adjoint passent outre et repartent de plus belle.

 

Février - Avril 2010

 

La préparation du Budget 2010 est un chemin de croix : voir l'ARTICLE RECAPITULATIF.

 

Madame le Maire ne veut pas admettre la difficulté de notre situation financière malgré de nombreux efforts de pédagogie en Commission des Finances et en Conseil Municipal.

 

Mai 2010

 

La préparation et le vote du Budget 2010 ayant une nouvelle fois montré l’impossibilité de travailler en équipe, 14 élus décident d’organiser une réunion publique : voir l'ARTICLE RECAPITULATIF.

  

Une présentation détaillée de la situation financière de la Commune est proposée à cette occasion aux 120 participants.

 

Juin 2010

 

Madame le Maire ne recule devant rien et décide, brutalement, d’évincer deux Adjoints (Finances/Personnel et Environnement/Cadre de Vie) puis, dans la foulée, de s’approprier l’éditorial du bulletin municipal d’information : voir l'ARTICLE RECAPITULATIF.

 

Septembre 2010

 

Le Conseil Municipal du 3 septembre est, une fois de plus, édifiant par son impréparation et son manque de transparence : voir l’article Une rentrée 2010 inacceptable.

 

L'affaire du terrain stabilisé vient illustrer tristement les dysfonctionnements que nous pointons du doigt depuis le début.

 

 

Lassés de voir Madame le Maire ignorer voire piétiner

le Conseil Municipal qui l’a élue,

estimant que nous avons été élus pour « faire » et non pour « défaire »

(nous aurions pu tout bloquer puisque nous étions majoritaires - 13 sur 21),

nous décidons alors, après beaucoup de travail et d’abnégation,

de remettre nos démissions : voir l'ARTICLE RECAPITULATIF.

 

Nous avons tout tenté pour faire réagir et évoluer

Madame le Maire et le premier Adjoint 

vers un fonctionnement ouvert, transparent et responsable

dans le respect des fonctions de chacun.

 

Nous leur avons offert de nombreuses opportunités pour débattre,

confronter nos opinions, échanger … sans succès.

 

Nous aurions souhaité que Madame le Maire unisse son équipe

 au lieu de la diviser ;

qu’elle distribue les responsabilités et les missions

au lieu de se les approprier ;

qu’elle joue son rôle d’ « animateur » de la vie municipale

plutôt que de bâillonner celles et ceux dont les opinions pouvaient diverger.

 

La décision est déchirante mais

nous partons dans un réel souci de clarification et d’apaisement.

 

 

Le blog est alors créé afin d’expliquer aux Saint-Aubinais ce qui nous a conduits dans cette impasse.

 

Novembre 2010

 

Une campagne électorale démarre dans un climat délétère : voir l'ARTICLE RECAPITULATIF.

 

Décembre 2010

 

Les élections complémentaires se tiennent les 5 et 12 décembre 2010 : voir l'ARTICLE RECAPITULATIF.

 

La liste présentée par Madame le Maire remporte les 10 sièges.

 

Cette victoire doit toutefois être relativisée :

·        la participation est faible : 38 % contre 73 % en 2008

·        26 % des Saint-Aubinais ont voté pour les 9 candidats élus au 1er tour

·        16 % des Saint-Aubinais ont voté pour la candidate élue au 2nd tour

·        malgré une seule liste au 1er tour, un 2nd tour s’est avéré nécessaire

          (en 2008, malgré 3 listes, notre liste était passée entièrement au 1er tour)

 

C'est donc tout sauf un plébiscite.

 

D'ailleurs, c'est un signe fort, 173 autres Saint-Aubinais(es) recueillent eux aussi des voix.

 

Ces élections ne débouchent au final que sur un simple replâtrage.

 

Elles ne clarifient en rien la situation (seules des élections complètes auraient permis de le faire). D’ailleurs, le Sous-préfet, lui aussi, « aurait préféré une démission collective qui aurait permis aux électeurs de clarifier la situation. » (voir Elections partielles : article de La Chronique du 7 octobre 2010).

 

La nouvelle équipe se réunit pour la première fois, lors d'un Conseil municipal dit d'installation, le samedi 18 décembre : certaines décisions ne vont malheureusement pas dans le sens de l'apaisement pourtant promis durant la campagne électorale ce qui, au final, ne fait que confirmer les dysfonctionnements que nous avons dénoncés depuis 2 ans et demi.

 

 

Les électeurs, tout comme les potentiels candidats,

ne s’y sont pas trompés :

le vrai rendez-vous aura lieu en 2014 !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint-Aubin-du-Cormier - dans Pourquoi
commenter cet article

commentaires

Kira 20/12/2010 18:18


Bonjour,
Juste pour revenir sur le dernier point, au lieu de chiffres que l'on peut manipuler dans tous les sens en comparant des choux et des carottes, regardons ça de façon pragmatique :
Au 1er tour, effectivement, il n'y avait qu'une seule liste. A qui la faute ? Qui n'a pas réussi à mobiliser 10 personnes ? Mme le maire doit-elle s'excuser d'avoir trouver 10 personnes alors que
l'opposition n'a pas réussi à le faire ? C'est dommage seulement 10 personnes pour peut être atteindre la légitimité tant attendue, celle qui permettait enfin de justifier toute cette débauche
d'énergie, de mettre à mal la crédibilité de Mme Le maire et son premier adjoint tant décrié, celle qui permettait peut être d'atteindre les hautes responsabilités pour certains...c'était la
révolution assurée...et pourtant, rien...
Coup de bol, un 2ème tour, après le raté du premier tour, l'opposition n'a pas laissé passé sa chance de faire un baroud d'honneur espérant peut être secrètement de remporter cette dernière
bataille comme un camouflet au pouvoir en place. Là c'était plus facile, fallait juste trouver un candidat. Mobilisation des troupes, soutien actif d'une partie de la population, d'après un tract,
au vu des points de suspension mais qui sûrement faute de place n'ont pas pu tous mettre leur nom. On peut aussi revenir sur les 14 présents (14 tellement motivés qu'ils n'ont pas pu se départager
pour mettre 10 noms sur une liste pour le premier tour...un problème de riche).

Malgré ces soutiens "familiaux" et des éléctions qui avaient perdu le seul attrait qu'elles aveient à l'origine à savoir "The revolution", cela n'a rien changé au résultat. Alors oui vous avez
sûrement raison les potentiels candidats attendent dans 3 ans...mais pourquoi auraient-ils plus de courage 3 ans après ?

Au final on a 10 sièges pour Mme le maire, 0 pour l'opposition. Si ce n'est pas un plébiscite, on ne doit pas en être très loin.

Dernier point, sur ces débuts, votre blog avait l'honnêté de présenter les choses de façon à peu près partial, ce qui était intéressant à lire...autant maintenant je trouve que votre ligne
rédactionnelle s'est perdue dans les affres de la partialité...dommage pour les lecteurs de bonne foi

Merci de votre attention


Saint-Aubin-du-Cormier 23/12/2010 18:46



Bonjour,


Merci pour votre commentaire.


Votre analyse de cette dernière séquence, celle des élections complémentaires, est recevable sur plusieurs points en effet. Nous
pensons toutefois que la forte abstention (62 %) tout comme le fait que 173 Saint-Aubinais aient recueilli des voix constituent un message à ne pas négliger : les Saint-Aubinais n’ont manifestement pas trouvé leur compte dans ces élections.


Au delà de cette séquence des élections, car le problème est ailleurs, il faut toujours avoir à l’esprit que le Maire
est élu par les Conseillers municipaux. Pourtant, lorsqu’une majorité de ces Conseillers estime que la manière dont le Maire conduit les affaires de la Commune ne convient pas, ne respecte pas
les engagements de départ, les marges de manœuvres sont alors quasi nulles si le Maire ne veut rien entendre. Une fois élu, le Maire
dispose de pouvoirs considérables.


C’est ce que nous avons découvert à nos dépens.


C’est aussi, probablement, ce que bon nombre d’électeurs et de potentiels candidats ont compris à l’occasion de ces élections.
Nous ne pensons pas que ce soit une histoire de courage mais simplement un constat, pour beaucoup, que le système est actuellement verrouillé.


Pour notre part, nous n’avons jamais imaginé que des élections
complémentaires puissent amener à une « révolution » ou à une clarification.


Cordialement.



  • : Pour un renouveau démocratique à Saint-Aubin-du-Cormier
  • Pour un renouveau démocratique à Saint-Aubin-du-Cormier
  • : Le blog des 8 élus démissionnaires du Conseil municipal de Saint-Aubin-du-Cormier
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

Nous voulons témoigner de ce que nous avons vécu pendant 2 ans et demi au Conseil municipal de Saint Aubin du Cormier.

Nous tenons à expliquer aux Saint-Aubinais(es) comment, dans quelles conditions, et par qui notre commune est véritablement gérée. Ce blog n'a aucune autre vocation ; il est l'oeuvre d'anciens élus : des citoyens un peu plus avertis que d'autres qui ont le devoir moral d'informer.

Recherche