Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 14:15
Cet article fait suite au « journal de campagne » distribué par Madame le Maire et son équipe en vue des élections des 5 et 12 décembre prochains.


"10 Saint-Aubinais pour recomposer le groupe et travailler sereinement."

 

Quelle est la réelle contribution des 10 candidats à ce « journal de campagne » ?

 

Nous aurions aimé, dans ce contexte très particulier, en savoir davantage sur chacun d’eux et sur leurs réelles motivations. D’autant qu’aucune réunion publique ne semble prévue.

 

Il y a fort à parier que les candidats n’aient pas été associés à la rédaction du document.

 

Rien de très surprenant cependant car, pour Madame le Maire et le premier Adjoint, l’essentiel n’est pas là. Ces derniers poursuivent un autre objectif : « replâtrer » au plus vite pour repartir de plus belle.

 

Force est de constater qu’il s’agit d’un pur document de propagande de Madame le Maire basé, une nouvelle fois, sur la caricature et le mensonge.

 

" Ces Saint-Aubinais (…) sont unanimes à reconnaître le bien-fondé de la démocratie locale. "

 

Il ne manquerait plus que ces candidats ne reconnaissent pas « le bien-fondé de la démocratie locale » !

 

Pourquoi évoquer ces grands principes alors que Madame le Maire et le premier Adjoint n’ont eu de cesse de les bafouer depuis 2008 ?

 

Rappelons une nouvelle fois comment se déroule l’élection d’un Maire :

·         la population élit les Conseillers municipaux

·         les Conseillers municipaux élisent ensuite le Maire

 

Madame le Maire tient donc sa légitimité du Conseil municipal.

 

Comment ose-t-elle parler de démocratie alors :

·        qu’elle ignore, mois après mois, les demandes argumentées de 14 élus sur 22 (voir nos propositions sur le fonctionnement de l’équipe ) ?

·        qu’elle impose systématiquement ses choix, si besoin par les brimades et l’arbitraire ?

·        qu’elle refuse tout espace d’expression à celles et ceux dont les opinions peuvent diverger ?

 

C’est bien Madame le Maire, « aidée » par son premier Adjoint, qui a trahi le Conseil Municipal et non l’inverse.

 

" Des chiffres et des explications "

 

Cette rubrique de la page 2 ne contient curieusement pas un seul chiffre !

 

Quant aux explications purement théoriques sur le budget, nous voilà, vous voilà bien avancés.

 

" La commune est-elle au bord de la faillite ? NON "

 

La situation financière de notre Commune ne saurait se résumer à cette question.

 

C’est se moquer des Saint-Aubinais(es) que de vouloir balayer d’un revers de la main un sujet aussi important qui aura inévitablement des répercussions dans les années à venir.

 

Madame le Maire et le premier Adjoint se targuent aujourd’hui de vouloir réduire les investissements. C’est surtout que, dans la situation actuelle, ils n’ont pas le choix. Un peu comme s’ils avaient déjà grillé toutes leurs cartouches.

 

La Commune ne peut plus investir aujourd’hui. Elle ne le pourra pas plus lors du prochain mandat ; sauf à mettre en place un plan de « rigueur » digne de ce nom.

 

Pour toutes ces raisons, nous avons, nous, choisi de vous proposer une série d’articles pour vous permettre de réellement comprendre les finances de notre Commune.

 

" Ceux qui l’affirment sont mal informés. "

 

Une nouvelle fois, Madame le Maire ment.

 

Nous n’avons jamais tenu de tels propos et, pour le vérifier, il suffit simplement de se référer :

·         aux interventions de l’Adjoint aux finances :

o   lors de la préparation du Budget 2010

o   au cours de la réunion publique du 28 mai 2010

o   lors du retrait de ses délégations en juin 2010

·         aux articles de ce blog sur les finances

 

" Preuve en est : le rapport de la Cour des Comptes dont tout le monde peut prendre connaissance à la mairie. "

 

Le rapport évoqué, provenant de la Chambre Régionale des Comptes, n’a d’autre vocation que de valider la bonne écriture des comptes : il certifie que chaque opération est inscrite dans la bonne rubrique. C’est donc un satisfecit accordé à la comptable, rien d’autre.

 

Madame le Maire omet par contre, à dessein, d’évoquer les rapports du percepteur soulignant l’endettement de la Commune.

 

Madame le Maire et le premier Adjoint tentent ici de s’affranchir à bon compte des conséquences de leur gestion à vue de la Commune depuis bientôt 10 ans.

 

" Les projets seront poursuivis selon un échéancier à définir. "

 

Nous l’avons maintes fois souligné sur ce blog : la Commune souffre d’une absence d’anticipation et de programmation dans tous les domaines.

 

Il n’est pas normal qu’un échéancier ne soit toujours pas défini sur les principaux dossiers.

 

" Pour l’avenir, une meilleure utilisation des locaux est envisagée. "

 

Il n’est pas normal, là non plus, de se poser ces questions deux ans après la fin des travaux.

 

N’est-ce pas reconnaître que ce bâtiment, préempté au nez et à la barbe de l’ancien Maire, aurait été acheté de manière un peu … précipitée ?

 

Nous devons également ajouter que le coût initial du projet était de 660 000 Euros (estimation de l’architecte à la signature du contrat en avril 2005) et que le coût final (hors mobilier, matériels et jardin) aura été de … 1 292 000 Euros.

 

Tout ceci n’est pas sérieux, qui plus est au vu de l’utilisation qui en est faite aujourd’hui !

 

" Aujourd’hui, le terrain de sports stabilisé (…) est utilisé. "

 

Le terrain de sports stabilisé est utilisé, certes ! Mais il n’est toujours pas pleinement opérationnel.

 

L’entraineur des jeunes a justement réuni les parents vendredi soir, 26 novembre, pour leur faire part des difficultés qu’il rencontre quant à ce terrain :

·        l’intégrité physique des joueurs est parfois menacée (des cailloux remontent) et le club se réserve le droit d’annuler certains entraînements

·        le terrain en herbe a été très sollicité en début de saison et est aujourd’hui dégradé

·        le club n’a même pas été informé de l’intervention des services techniques du mercredi 24 novembre : le terrain n’était pas accessible et il a fallu improviser

 

Une fois encore, absence d’anticipation, de programmation …

 

" Nos adversaires, pour leur part, n’ont pas tous fait un bon score. "

 

Eternel leitmotiv du Maire et de son premier Adjoint pour qui tout est bon pour écarter et pour discréditer !

 

C’est justement sur la base de cet argument que le premier Adjoint a, dès le lendemain du scrutin de mars 2008, manœuvré auprès de certains élus pour en écarter d’autres.

 

L’objectif était simple : le Maire et le premier Adjoint voulaient imposer « leurs » Adjoints au mépris des compétences et des motivations des autres élus.

Ceux sont les mêmes qui viennent aujourd’hui vous parler de « démocratie locale » et de « solidarité ». Allons donc !

Partager cet article

Repost 0
Published by Saint-Aubin-du-Cormier - dans Pourquoi
commenter cet article

commentaires

  • : Pour un renouveau démocratique à Saint-Aubin-du-Cormier
  • Pour un renouveau démocratique à Saint-Aubin-du-Cormier
  • : Le blog des 8 élus démissionnaires du Conseil municipal de Saint-Aubin-du-Cormier
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

Nous voulons témoigner de ce que nous avons vécu pendant 2 ans et demi au Conseil municipal de Saint Aubin du Cormier.

Nous tenons à expliquer aux Saint-Aubinais(es) comment, dans quelles conditions, et par qui notre commune est véritablement gérée. Ce blog n'a aucune autre vocation ; il est l'oeuvre d'anciens élus : des citoyens un peu plus avertis que d'autres qui ont le devoir moral d'informer.

Recherche